Bilan Sarkozy sur la sécurité

Nicolas Sarkozy aime se positionner sur la sécurité et montrer une sorte de capacité dans ce domaine où il oeuvre depuis 2002.

Pourtant, le bilan de Nicolas Sarkozy n’est pas si bon que ça dans le domaine de la sécurité. D’ailleurs, avez-vous l’impression que la France est plus sûre depuis 2002 ???

Certes, il y a une abondance de lois dont beaucoup sont des réactions immédiates à un fait divers mais nombre de ces lois n’ont pas été promulguées ou n’ont pas de décret d’application et une loi ne résout pas le problème en profondeur.

Voyons donc en détails les faits et chiffres du bilan de Nicolas Sarkozy en matière de sécurité.

Il est tout d’abord assez difficile de se fier aux chiffres donnés par le ministère de l’intérieur en ce qui concerne les chiffres de la sécurité car il a été prouvé que des consignes étaient données pour « optimiser » les chiffres.

Le journal Le Monde a ainsi dévoilé une note du 15 Septembre 2011 de Jacques Mignaux, directeur général de la gendarmerie nationale, marquant 2 objectifs  « Combattre la tendance haussière actuelle » et « viser un bilan favorable de l’évolution de la délinquance en 2011 ».

consignes chiffres sécurité sarkozyCette directive indique notamment :

« L’on note trop souvent des usages de stupéfiants, qui ‘pèsent’ sur la délinquance globale » .. faire en sorte  « que l’intérêt des enquêteurs se focalise sur les trafics, usage et revente de stupéfiants, ainsi que sur les infractions à la loi sur l’immigration. »

« s’assurer de la bonne compréhension des directives et expliquer les objectifs ciblés à atteindre. »

« s’assurer que les enquêteurs s’attachent à établir la réalité des faits afin de ne pas procéder à l’enregistrement infondé d’agressions. »

« il n’y a pas lieu d’orienter les victimes vers un dépôt de plainte, car leur indemnisation n’y est pas soumise et la plainte de l’établissement bancaire apportera plus d’éléments nécessaires à l’enquête. » dans le domaine de la délinquance économique …

notons enfin que les statistiques publiées par le ministère de l’intérieur tiennent compte des procès-verbaux et non des délinquants et ne mentionnent que les affaires connues ou résolues et non l’ensemble des crimes et délits.

Si les prises de drogue augmentent à Roissy, cela veut peut-être dire que le trafic augmente et pas nécessairement que la police agit de manière plus performante !

En ce qui concerne les vols de voitures, Nicolas Sarkozy se vante d’être performant mais la baisse a commencé dans les années 90 et doit beaucoup aux dispositifs mis en place par les constructeurs ainsi qu’ fait que la voiture n’est plus un objet de luxe (étude officielle depuis les années 80 à voir ici http://www.cesdip.fr/IMG/pdf/QP_12_2011.pdf  )

Les atteintes aux personnes elles augmentent depuis 2002 et c’est sans nul doute une des conséquences de la crise économique et de la pauvreté qui touche de plus en plus de français, avec en plus une différence de niveau de vie de plus en plus grande entre les riches et les pauvres.

L’énervement croissant des gens à vivre ensemble est patent puisque les « atteintes à la dignité et à la personnalité » sont  en hausse de 72 % entre 2002 et 2010.

Entre 2002 et 2010, le niveau de répression a très fortement augmenté dans le domaine de l’usage des stupéfiants (+ 75 %) et de police contre et envers les étrangers (+ 50 %).

La représsion a augmenté dans ce domaine car ces infractions sont celles qui permettent de produire de « bons chiffres » grâce à leur facile élucidation ! Il en effet facile de contrôler un sans-papier et de le constater ou de contrôler un fumeur de shit et de le constater alors qu’il est beaucoup plus compliqué de constater un cambriolage et d’en trouver les auteurs.

Les forces de police et de gendarmerie ont été directement ou indirectement orientées vers ces délits afin de faire du chiffre (indirectement car la notation des agents de l’ordre s’est faite en regard de leur « chiffre d’affaires » résolues, ce qui les incite à faire + d’efforts dans ce domaine).

En 2010, les statistiques officielles de police ont compté – de 6 000 procédures pour trafic de drogues (2 fois moins qu’en 1998), ce qui montre que l’effort des forces de police et gendarmerie ne s’est pas fait sur l’origine du fléau de la drogue, le trafic, mais sur la consommation .. à moins qu’une gigantesque OPA ait eu lieu sur le milieu de la drogue , ne laissant que quelques trafiquants…

Indice toujours visible, le nombre de gens en gardes à vue a explosé de 336 718 en 2001 à 580 108 en 2009 alors que les vrais problèmes ne semblent pas avoir augmenté.

En ce qui concerne la justice qui a à traiter les gens arrêtés, voir http://insecurite.blog.lemonde.fr/2012/01/05/que-fait-la-justice-penale-le-bilan-statistique-de-lannee/

En résumé, l’action de Nicolas Sarkozy dans le domaine de la sécurité n’est ni remarquable ni catastrophique. Comme dans beaucoup de domaines, Nicolas Sarkozy a eu des résultats moyens mais beaucoup d’activité de façade pour présenter ces résultats comme fantastiques. Là encore, on peut se demander si c’est l’action d’un homme d’ état ou simplement d’un démagogue qui veut se faire réélire.

 

Partagez:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *