Jean-françois Copé lance l’inventaire des années Sarkozy

Jean-françois Copé a enfin décidé de lancer l’inventaire des années Sarkozy.

Pressé par de nombreuses personnalités de droite qui refusent de voir l’ UMP sarkozée et réduite aux petitesses des anciens seconds couteaux de Sarkozy (que ce dernier a « fait monter » uniquement pour ne pas avoir de concurrence sérieuse), Jean-françois Copé a été obligé de lancer l’inventaire Sarkozy.Ce débat sur le bilan de Sarkozy a été réclamé en premier par l’ex-Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, puis par Hervé Mariton, Gérald Darmanin, ou Laurent Wauquiez, jugeant qu’il était temps de procéder à « l’inventaire » du quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Pour Patrick Devedjian, ancien ministre et ancien proche de Nicolas Sarkozy, « il est toujours bon de faire le point » car « il y a du noir et du blanc » dans les cinq années de la présidence Sarkozy.

« Il faut reconnaître ce que nous avons fait et ce que nous avons raté », a-t-il dit sur RTL, jugeant qu’il fallait éviter de « laisser ce bilan à l’opposition ».

Roger Karoutchi, vice-président de l’UMP, a estimé que la proposition de « bilan sérieux, objectif, dans un délai très court » de Jean-François Copé était plus positive qu’un droit d’inventaire, auquel il se dit hostile.

L’UMP arrivera-t-elle à avoir un vrai examen sur le bilan Sarkozy et notamment les contre-performances économiques qui ont été cachées par l’argument « c’est la crise » ou Sarkozy et ses amis arriveront-ils à transformer ceci en farce ? l’enjeu n’est pas seulement la survie de l’UMp mais aussi l’avenir du Front National qui en cas de faux bilan du sarkozysme pourrait bien encore engranger des voix en montrant que tous les partis classiques mentent et sont incapables de dire la vérité sur eux-mêmes !

 

 

Partagez:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *