Sarkozy et la taxe carbone: le recul

Au début pour Sarkozy, la taxe carbone c’était vital:

« Cette taxe provoque des débats et c’est normal. C’est une grande réforme comme la décolonisation, l’élection du président de la République au suffrage universel, l’abolition de la peine de mort et la légalisation de l’avortement ».

Nicolas Sarkozy répétait qu’après avoir signé le Pacte écologiquede Nicolas Hulot, il ne pouvait pas « renier sa parole », « c’est une question d’honnêteté » (voir vidéo en fin de note).

Le Conseil Constitutionnel avait beau sanctionné la taxe carbone, Nicolas Sarkozy répétait:

« J’ai été élu pour m’attaquer aux sujets difficiles. L’écologie est l’un d’eux car elle bouscule les habitudes. »

Peu après les élections régionales et sous la pression de certains lobbies, Nicolas Sarkozy abandonnait la taxe carbone.

 
Faire la taxe carbone, "c'est une question…

Partagez:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *